LA MÉDIATION ANIMALE, POUR QUI?

Médiation Animale en psychiatrie, addictologie, maison d’arrêt, ou pour toute personne fragilisée.

L’animal est dans l’ici et maintenant, il habite son corps et est réceptif à l’instant T, ce qui permet de travailler l’ancrage dans le réel, notamment chez les personnes souffrant de troubles psychotiques. 

L’animal, dépourvu de jugement, permet d’évoluer en toute confiance, dans un climat serein et donc sécure pour l’individu.

92121c.jpg
DSC_1214c.jpg

Éveil sensoriel chez l’enfant :

L’absence de jugement de l’animal, très important pour l’enfant lui permet d’agir en toute confiance, sans subir le poids du regard de l’autre ;

La relation à l’animal mobilise nos 5 sens et permet l’éveil sensoriel.

- Troubles du comportement, hyperactivité, difficultés scolaires, phobies, dépression, anxiété sont des indications pour la MA et seront travaillés comme cité précédemment, avec une approche de l’IMA adapté à l’âge de l’enfant, les séances sont inspirées de la méthode Montessori, emprunte d’une communication bienveillante. 

Éveil sensoriel chez les personnes âgées, handicapées :

Le travail en lien avec le maintien de l’autonomie, les gestes de la vie quotidienne est privilégié à travers des exercices de motricité fine ou globale, l’animal suscitant l’intérêt, la personne accepte l’effort pour ceux qui le souhaitent.

La dimension du plaisir, loin des préoccupations du quotidien, le bien-être de la personne seront au centre des préoccupations de l’IMA.

On le rappelle, l’animal, vecteur de nombreux souvenirs permet de travailler la mémoire, aide aux relations sociales, favorise les échanges entre participants, crée du lien.